Parabole de l'éléphant et les aveugles

Publié le par Un voyageur qui passe

  histoire d'une flamme

 

Croyants, agnostiques ou athées, qui ne c'est pas un jour, posé ces questions :  

   

- <<Pourquoi toutes ces religions ?...

- Si elles sont si nombreuses, c'est qu'elles doivent être fausses !... 

- Ne servent-elles pas qu'à semer la discorde et faire battre les peuples entre eux !...

- Si Dieu existe, pourquoi ne se fait-il pas connaître de la même manière à tous les hommes ?... et enfin, si Dieu existe vraiment, qu'elle est la véritable religion, celle à laquelle nous devrions tous nous convertir ?...>>  

   

Beaucoup pensent que toutes les religions ont un fond de vérités communes mais que par la suite, elles ont évoluées différemment suivant la culture et le mode de vie de chaque peuple... mais alors là, une autre question se pose :

- <<Quelle est la religion qui a évolué dans la vérité ? >>

 san francisco omb christ  

  Depuis mon jeune âge, je suis passionnée par l'histoire des religions. J'adore voyager et dans tous les pays que je dois visiter, j'aime étudier avant de partir, la philosophie, la religion et le mode de pensée de la population que je dois rencontrer. Pour moi, cette partie là du voyage, et aussi importante que les monuments historiques et les beaux paysages que je vais découvrir.

A chaque voyage, je ne manque donc pas de m'étonner des multiples croyances et des nombreuses religons qui toutes parlent de Dieu mais chaqu'une à sa manière.

 bouddha  prière bouddhiste

 

Pour illustrer mes propos, je voudrai vous raconter une histoire que j'ai lu sur un des livres du Père Jean-Marie Verlinde.

Cette parabole bouddhiste se trouve pages 211-212 du livre "Quand le voile se déchire..." aux éditions "Saint-Paul".

   

Parabole bouddhiste de l'éléphant et des aveugles :

   

Un roi dans le Nord de l'Inde aurait un jour réuni en un lieu tous les habitants aveugles de la ville. Puis il fit passer devant les assistants un éléphant. Il laissa les uns toucher la tête, en disant : "c'est ça un éléphant". D'autres purent toucher l'oreille ou la défense, la trompe, la patte, le derrière, les poils de la queue. Là-dessus le roi demanda à chacun : "comment c'est, un éléphant ?" Et selon la partie qu'ils avaient touchée, ils répondaient : C'est comme une corbeille tressée... c'est comme un pot... c'est comme la barre d'une charrue... c'est comme un entrepôt... c'est comme un balai... Là-dessus, ils se mirent à se disputer, en criant : "l'éléphant, c'est comme ci, c'est comme ça", ils se jetèrent l'un sur l'autre et se frappèrent avec les poings, au divertissement du roi.

   

Suite à cette parabole, voilà ce qu'écrit le Père Jean-Marie Verlinde :

 

<<La querelle des religions apparaît aux hommes d'aujourd'hui comme cette querelle des aveugles-nés. Car face aux secrets du divin nous sommes, semble-t-il, nés aveugles. [...]  Du point de vue de la phénoménologie des religions, il est certes légitime de mettre toutes les expressions religieuses sur un pied d'égalité afin de procéder à une étude comparative de leurs dogmes et de leur vision du monde. Mais cette approche philosophique n'a rien à voir avec l'attitude croyante, qui ne saurait considérer sur un même plan les diverses révélations ou expressions du sentiment religieux véhiculées par l'histoire des Traditions.

Cela ne se vérifie pas seulement pour le chrétien, mais pour tout croyant, quelle que soit sa religion : sa Tradition est nécessairement celle dans laquelle il croit trouver davantage de vérité sur Dieu, lui-même et le monde, sans quoi on ne voit pas pourquoi il y persisterait [...]

Conviction n'est ni fanatisme ni intolérance ; et l'adhésion du croyant à une Tradition religieuse se justifie toujours par la conviction que celle-ci s'approche davantage de la vérité qu'il cherche.>>

   

Je tenais à citer le Père Verlinde car je voulais que cette parabole reste dans le contexte du livre dans lequel elle a été raconté...

   eglise orthodoxe sinaï

 

Je remercie le Père Joseph-Marie Verlinde de m'avoir permis de citer un passage de son livre "Quand le voile se déchire... Le défi de l'ésotérisme au christianisme" aux éditions "Saint-Paul"

 

Photos de : (M-C.G. - Juliette) "Un voyageur qui passe"

- photo n°1 : dans une église à Berne (Suisse)

- photo n°2 : dans une église à San Francisco (usa)  

- photos n°3 et 4 : Temple en Chine

- photo n°5 : église orthodoxe au Sinaï (Egypte)

- Photos n°6 et 7 : église catholique St Michel de Frigolet (Provence - France)

Ab de frigolet

 eglise st michel frigolet

 

Commenter cet article

Aimé jc 15/01/2012 14:26

Bonjour mon amie qui passe !

Au plaisir de te lire...

A bientôt

cacao 19/12/2011 19:30

Je relis avec plaisir ce texte. J'étais déjà venue chez vous, ayant vu votre signature et vos coms pertinents chez Kranzler. Cet article est très intéressant. Merci. Bonne soirée.

cacao 08/12/2011 23:40

Bonsoir ! Merci pour cet article très intéressant, bien étayé et expliqué. Il nous donne à réfléchir, et nous avons en plus le plaisir de voir de superbes photos. Merci beaucoup ! A bientôt !

Sékateur 27/11/2011 16:47

La religion aurait pour objectif de permettre aux humains de trouver le bonheur sur terre et le salut dans les cieux. La politique aurait pour but de rendre les sociétés humaines plus justes, plus
heureuses, plus prospères. Finalement, quelque que soit le sujet, un même objectif aboutit inévitablement à des milliers d'interprétations et façon d'agir différentes...

Aimé jc 14/11/2011 22:29


Un petit coucou d'un passant, pour te remercier quant à ton passage...

A bientôt à mon amie...